mardi 28 janvier 2014

Numéro 23


C’est le moment du paradoxe : Dans 14 jours, à cette heure là, nous serons en plein aménagement…et le temps passe à la fois trop doucement (car nous avons vraiment hâte d’être chez nous après plus de six mois de SDF), mais parallèlement trop vite car le temps nécessaire pour effectuer les travaux se réduit comme peau de chagrin.




Nous avons un gros problème concernant le téléphone. Plus de place dans le coffret de France Télécom et parcours du combattant pour pouvoir créer une nouvelle ligne. Pas sûr à ce jour que nous puissions avoir le téléphone fixe, donc Internet. Il nous reste les options de connexion par satellite ou par une antenne relais. Dom planche sur le sujet et nous allons certainement passer par le satellite.
Nous avons également lancé la conception du site Internet et nous vous tiendrons, bien entendu, au courant du développement. Le dossier est entre les mains d’un jeune faiseur de miracles dont je vous entretiendrai plus tard et auquel j’ai confié ma prose descriptive et le logo. Pour les photos il faudra attendre encore un peu…Pour mémoire (ou découverte pour les nouveaux) voici la base de ce que j’ai dessiné entre deux siestes


Dom continue à faire chauffer à blanc la carte dite « bleue » qui est maintenant écarlate.
Derniers achats en date, les appliques du lit de la chambre « bois »


 des fauteuils extérieurs pour le jardin


un fauteuil cuir (qu’elle a brillamment repeint) déniché sur « le bon coin »


et une chaise en métal et cuir racheté à un restaurateur de Barjac qu’on a un peu retapée et qui, elle aussi, trouvera sa place dans la chambre « cuir ».


Pour ceux qui ont raté un épisode je précise que les décos des deux chambres de la grange mettront en avant les matériaux. Comme la pierre est très présente de partout dans le mas, nous avons opté pour une ambiance « bois » dans l’une et une ambiance « cuir » dans l’autre.

Le « ferronnier de l’ultime », quant à lui, est en train de poser la porte d’entrée de la grande salle comme en témoigne cette photo :


Quand à note ami Sébastien, que l’on devrait appeler Pilate tellement il ponce bien, (voyez ce qu’il a fait du petit sas qui était une douche et un WC au départ) :



Il a terminé la chambre d’hôtes de la maison


Et il s’attaque maintenant à la préparation des murs de la grande salle :


Avant de vous quitter je vous donne un aperçu des volets qu’il a retapés et qui retrouvent petit à petit, leur place initiale :


Et puis, en bonus, une vue du mont Lozère dans son manteau d’hiver…

1 commentaire:

  1. On reconnaît la patte de maman sur l'achat des chaises. Très discret!

    RépondreSupprimer